Take a Picture It Lasts Longer. Le titre est de ceux que l'on aime. Il va comme un gant au travail de Robin Graubard (États-Unis, 1951) qui s'est souvent plu à en raconter l'origine. La scène se déroule en 1963 dans un cinéma new-yorkais. Âgée de douze ans, Robin a emmené sa frangine voir From Russia with Love, le dernier James Bond. Devant les deux soeurs, pas de chance, une jeune femme s'est aspergée d'un parfum qui leur décape les sinus. Pour échapper aux corrosifs effluves, Robin se retourne sans cesse pour aspirer de l'air frais. Derrière elle, deux ados pas commodes repèrent son manège et le prennent perso. Exaspérée de se sentir épiée, l'une d'elles lâche: "Prends u...