Deux ans à peine après son incandescent Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma signe ce modeste conte minimaliste qui traite de l'enfance, de la tran...

Deux ans à peine après son incandescent Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma signe ce modeste conte minimaliste qui traite de l'enfance, de la transmission et du passage du temps. Petite maman voit la cinéaste française arpenter la forêt de sa propre jeunesse à bord d'une intrigue aux accents fantastiques fonctionnant à la manière d'une machine à remonter le temps. Austère, assez plat et prévisible, en déficit patent de vertige, le film, hélas, ne convainc pas totalement. Peut-être aussi parce qu'il laisse tellement de place au spectateur (ses propres souvenirs, sa propre enfance) qu'il semble en oublier parfois d'avoir lui-même réellement quelque chose à proposer. Pas de bonus DVD.