"Est-ce qu'il est devenu fou ?... Non. Il lui faut simplement réapprendre à respirer, à sentir, à voir, à toucher les choses différemment." Après vingt années passées au Québec, l'écrivain surnommé "vieux os" repart pour Haïti. Il doit se réimprégner de ce " pays réel". C'est l'occasion po...

"Est-ce qu'il est devenu fou ?... Non. Il lui faut simplement réapprendre à respirer, à sentir, à voir, à toucher les choses différemment." Après vingt années passées au Québec, l'écrivain surnommé "vieux os" repart pour Haïti. Il doit se réimprégner de ce " pays réel". C'est l'occasion pour lui de dénoncer la surpopulation galopante, la chaleur accablante, les odeurs pestilentielles qui ne font que refléter les fossés sociaux ou encore les velléités suicidaires quand plus rien ne retient la vie. Mais aussi, au-delà de cette société qui se délite, de noter la magie de " l'ancienne coutume", le rôle de la nuit et ses mystères, l'importance des morts et de "l'autre côté" où l'on pénètre "sans chapeau", les zombis, la logique imparable et résignée des Haïtiens, la théorie de la folie liée au soleil ardent, au pouvoir cupide et au sexe frustré... Et, plus que tout, l'image troublante de la mère qui sait mais souvent se tait. Académicien, Dany Laferrière avait rédigé et publié ce roman en 1996, après son exil québécois. Zulma le réédite aujourd'hui. Après avoir savouré les proverbes créoles en exergue de chaque chapitre et les images sublimées et drôles que nous propose l'auteur, le lecteur sera conquis par les émotions que dégage cette chronique à la fois nostalgique et critique. Probablement parcourue d'une impression de "déjà-lu" chez Laferrière, une lecture néanmoins savoureuse.