"Rejuvenate"

Vu le CV du bonhomme, on ne s'attendait pas forcément à le trouver là, plongé dans un bain psyché-pop. De l'Anglais Paul White, on avait en effet surtout re...

Vu le CV du bonhomme, on ne s'attendait pas forcément à le trouver là, plongé dans un bain psyché-pop. De l'Anglais Paul White, on avait en effet surtout retenu les boulots en tant que producteur pour quelques solides gachettes du rap américain indépendant: de l'excentrique Danny Brown à Homeboy Sandman ou Open Mike Eagle. Avec Rejuvenate, White change complètement de registre, abandonnant toute velléité de sample pour travailler des morceaux éclectiquement pop. Avec ses invitées (Denai Moore, la poétesse zimbabwéenne Shungudzo, sa soeur Sarah Williams White), il leur donne tantôt une couleur clairement psyché (les échos de A Chance), tantôt une direction plus soul/r'n'b ( See Through), jamais très loin de la rêverie nocturne (le superbe Returning).