Moyennement grand, les cheveux courts cendrés, une chemise de fines lignes, un bon coup de fourchette, 50 piges: Paul-Henri, comme tout le monde l'appelle, évoque à la fois un cadre jeuniste et un théoricien boulimique. Ce jour de cendres islandaises, au Café Bota, attablé devant une belgitude typique (steak, pdt frites), PH est de bonne humeur. Il l'est souvent, même si son tempérament pe...