En Lorraine, Laetitia, née trois minutes avant la catastrophe de Tchernobyl, se retrouve cantonnée à travailler au Snowhall (domaine skiable couvert) de Thermes-les-Bains malgré son bac +7. Dans une région qui, sur décision gouvernementale, pourrait bientôt accueill...

En Lorraine, Laetitia, née trois minutes avant la catastrophe de Tchernobyl, se retrouve cantonnée à travailler au Snowhall (domaine skiable couvert) de Thermes-les-Bains malgré son bac +7. Dans une région qui, sur décision gouvernementale, pourrait bientôt accueillir dans ses entrailles de nombreux déchets radioactifs, son casier judiciaire est lesté par son militantisme actif et elle se trouve sur écoute policière. Pour ses 31 ans, elle offre à sa soeur jumelle un minuteur gravé de l'inscription " compte-à-rebours avant l'effondrement" et crée un rhizome de post-it alarmistes dans sa cave. Avec sa bande d'activistes (Fauteur, Taupe, Dédé, Thelma), elle prépare une action de grande envergure (" Il faut cette chorégraphie ensemble / faire fondre le dernier plomb de raisonnable"). En prenant appui sur des enjeux problématiques réels dans le Grand Est (les centrales de Fessenheim et Cattenom, le stockage nucléaire à Bure dans le cadre du projet Cigéo), Hélène Laurain crée une forme mouvante et rythmique pour la révolte. Dans un premier roman, aussi hypnotique que désenchanté, elle tend sur les pages un fil saillant, marqué par l'oralité, sur lequel ses protagonistes s'organisent, dansent dangereusement ou vacillent, " jusqu'à ce que le désir de feu [les] rattrape".