MOINS DE 50 EUROS
...

MOINS DE 50 EUROS Une publication Playboy sans playmates dénudées, voilà qui n'est pas banal. C'est oublier un peu vite que derrière l'usine à fantasmes qui a scellé la légende de la revue créée par l'iconoclaste Hugh Hefner, se cache une bien plus vaste entreprise de déboulonnage de l'Amérique conservatrice. La chair et le désir d'un côté, comme pour mettre à l'épreuve de la tentation le discours puritain, la réflexion et la subversion de l'autre. À travers notamment des nouvelles littéraires, des reportages dans les plaies du pays et surtout des rencontres de haut vol avec les représentants et agitateurs de l'avant-garde culturelle des 60 dernières années. D'où le casting cinq étoiles au générique de cette compilation jouissive des 20 meilleures interviews parues dans le magazine de charme. Stanley Kubrick, Clint Eastwood, Paul Newman, Joan Baez ou encore Paul Simon s'y mettent à nu, mais au figuré dans ce cas-ci, avec une liberté de ton qui doit autant au format XXL des entrevues qu'à un "environnement" éditorial propice à la sincérité et à la confidence. Ce qui nous vaut un florilège de citations mémorables. De Stephen King imaginant que "le triomphe ultime serait qu'un lecteur ait une attaque cardiaque, littéralement mort de peur" à Marcello Mastroianni avouant son "malheur": "À partir du moment où vous êtes une star de cinéma, les femmes vous imaginent comme un amant passionné et insatiable -tout particulièrement si vous êtes italien. Les attentes sont terribles. Même Superman n'y arriverait pas." On y croise aussi un certain Donald Trump déclarant en 1990: "Je ne veux pas être président. Je suis sûr à cent pour cent. Je changerai d'avis uniquement si je vois que notre pays continue à s'effondrer." Playboy, le magazine qui déshabille l'Amérique...