Après le succès très médiatisé en 2016 de son premier roman En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut nous revient avec un thriller doublé d'une critique féroce d'une certaine faune parisienne. Le décor est planté dès la première page: un cadavre est découvert dans les marais s...

Après le succès très médiatisé en 2016 de son premier roman En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut nous revient avec un thriller doublé d'une critique féroce d'une certaine faune parisienne. Le décor est planté dès la première page: un cadavre est découvert dans les marais salants de Guérande. Et c'est dans ce monde à la fois rude et somptueux que se rencontrent Michel, agent immobilier parisien au portefeuille bien garni, et Jean, paludier reclus, déconnecté de toute technologie, qui a choisi ce métier difficile par révolte contre sa famille. Ces deux hommes que rien n'aurait dû rapprocher vont tenter d'appliquer l'adage "Amicitia pactum salis" ("L'amitié est un pacte de sel"). Mais c'est oublier la complexité de l'âme humaine; c'est oublier que Jean avait déjà conclu un pacte d'amitié avec Henri; c'est oublier enfin l'arrogance imbécile de quelques arrivistes. Tranche de vie qui part à la dérive, noyée dans l'alcool, mondain pour l'un ou réparateur d'oubli pour l'autre: l'auteur nous présente deux misanthropes confrontés à la vanité de la vie. Construit selon un ordre rigoureux, le récit mène le lecteur sur de fausses pistes. En alternant présent et flash-back, Olivier Bourdeaut nous fait comprendre que c'est la solitude, qu'elle soit celle des aisés ou des moins nantis, qui nous guide dans nos actes manqués.