Survival claustrophobe, Oxygène, le film consacrant le retour d'Alexandre Aja en France 18 ans après Haute tension, a pour décor quasi exclusif un caisson de cryog...

Survival claustrophobe, Oxygène, le film consacrant le retour d'Alexandre Aja en France 18 ans après Haute tension, a pour décor quasi exclusif un caisson de cryogénisation, celui où émerge, perdue et frappée d'amnésie, Elizabeth Hansen (Mélanie Laurent). Et de tenter de reconstituer ses souvenirs afin d'échapper à ce cauchemar suffocant, tandis que la voix monocorde de M.I.L.O. (Mathieu Amalric), l'ordinateur de bord, tient le décompte de la diminution inexorable de ses réserves d'oxygène. S'il y a là, forcément, quelques échos kubrickiens, le réalisateur du remake de La colline a des yeux livre un échantillon malin de science-fiction conceptuelle, faisant du minimalisme un efficace moteur d'angoisse.