Je veux remercier Hattie McDaniel d'avoir enduré tout ce qu'on lui a fait endurer de sorte à ce que je ne doive pas, moi, l'encaisser." C'est ainsi, avec une fleur dans les cheveux en guise de clin d'£il, que Mo'Nique, primée pour Precious, a rendu hommage au premier Oscar décerné à un comédien afro-américain. Le 29 février 1940, 3 mois à peine après s'être fait interdire l'accès à la première mondiale du film au Fox Theater, ségrégationniste, McDaniel soulevait l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour son personn...

Je veux remercier Hattie McDaniel d'avoir enduré tout ce qu'on lui a fait endurer de sorte à ce que je ne doive pas, moi, l'encaisser." C'est ainsi, avec une fleur dans les cheveux en guise de clin d'£il, que Mo'Nique, primée pour Precious, a rendu hommage au premier Oscar décerné à un comédien afro-américain. Le 29 février 1940, 3 mois à peine après s'être fait interdire l'accès à la première mondiale du film au Fox Theater, ségrégationniste, McDaniel soulevait l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour son personnage de Mamma dans Autant en emporte le vent. A l'époque, la NAACP (association de défense et de promotion des droits des Noirs aux Etats-Unis) la critiquait pour ses rôles de servantes jugés dévalorisants ou stéréotypés. Pragmatique, elle déclarait préférer jouer une domestique que d'en être une. " Pourquoi me plaindrais-je de gagner 7000 dollars par semaine en jouant le rôle d'une bonne? Si je ne le faisais pas, je gagnerais 7 dollars en travaillant comme femme de ménage", ironisait-elle. La situation des acteurs afro-américains s'est heureusement améliorée depuis. Mais ils ne sont tout de même pas des tonnes les comédiens black à avoir raflé un Oscar. Depuis la première grand-messe du cinéma hollywoodien en 1929, 4 acteurs noirs ont remporté la petite statuette du meilleur interprète: Sidney Poitier pour Le Lys des champs en 1963, année de la marche sur Washington et du célèbre I Have A Dream de Martin Luther King, Denzel Washington pour Training Day en 2001, Jamie Foxx pour Ray en 2004 et Forest Whitaker en 2006 avec Le Dernier Roi d'Ecosse. Et c'est encore bien pire chez les femmes. Depuis McDaniel, seules 4 comédiennes noires ont en tout et pour tout été récompensées, toutes catégories confondues. Si, outre Mo'Nique, Whoopi Goldberg (1990) et Jennifer Hudson (2006) ont été sacrées pour leurs personnages secondaires dans Ghost et Dreamgirls, Halle Berry reste la seule meilleure actrice couleur ébène du palmarès pour A L'Ombre de la haine. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. En 2002, s'ils représentaient 25 % des recettes du box office et 12 % de la population des Etats-Unis, seuls 4 % d'Africains Américains peuplaient l'académie des Oscars forte de 5700 membres. Dans Tonnerre sous les tropiques, parodie racontant le tournage foireux du " plus grand film de guerre de tous les temps", Ben Stiller stigmatisait mine de rien la situation en faisant jouer le rôle du black de service à Kirk Lazarus. Un blanc (interprété par Robert Downey Jr) prêt à se faire pigmenter la peau pour être noir et participer au projet. Il est à l'inverse encore bien rare de voir un black jouer un rôle qui pourrait être tenu par un blanc. Les mentalités changent lentement... de Julien Broquet