Il s'appelle François Bourguet. Il est le seul homme condamné dans le cadre des larges scandales qui, depuis 2004, secouent les couloirs de l'ONU, dans une ambiance sidérante de laisser-faire et d'omerta: des éléments de son personnel, militaire et civil, se livraient, en République démocratique du Congo à des abu...