"Olden Yolk"

Duo new-yorkais composé de Shane Butler (Quilt) et de Caity Shaffer (bassiste de la géniale Molly Burch), Olden Yolk s'est fabriqué avec Jarvis Tavenière (Woods) un premier album au psychédélisme urbain célébrant la vie dans la Grosse Pomme. Jolie réussite, l'ouvrage qui a des allures de carte de visite se balade entre psych folk et dr...

Duo new-yorkais composé de Shane Butler (Quilt) et de Caity Shaffer (bassiste de la géniale Molly Burch), Olden Yolk s'est fabriqué avec Jarvis Tavenière (Woods) un premier album au psychédélisme urbain célébrant la vie dans la Grosse Pomme. Jolie réussite, l'ouvrage qui a des allures de carte de visite se balade entre psych folk et dream pop, mélodies pastorales et obsessions kraut rock. Olden Yolk (une vieille histoire bouddhiste de réincarnation), c'est un peu les singers songwriters mythiques du Greenwich Village et de Laurel Canyon qui croisent la scène arty et ses galeries. Le Velvet, Television et les Feelies. Olden Yolk aime Brigitte Fontaine et King Krule. La poésie des féministes lesbiennes Judy Grahn et Pat Parker. "La musique instrumentale priante" du compositeur belge Dominique Lawalrée et le son de batterie de Can. Chanteurs, songwriters et multi-instrumentistes, Butler et Shaffer se sont fait épauler par John Andrews (piano, voix) et Jake Falby (violon, alto) puis masteriser par Mikey Young (Eddy Current Suppression Ring). Dans la foulée de Verdant, paisible déambulation terminée dans un tunnel aux néons blafards, le répétitif Cut To the Quick obsède de son petit riff addictif. Inspiré par la maladie et la paranoïa solitaire qui en résulte ainsi que par l'assassinat de Trayvon Martin, Vital Sign questionne l'avenir et semble faire un clin d'oeil à Angel Olsen et à Cate Le Bon. Là où Common Ground lorgne du côté d'un Iron and Wine, Esprit de corps se la joue plus rock et Takes One To Know One et ses huit minutes de divagation droguée s'aventurent sur le terrain d'un Psychic Ills. Une jolie découverte!