"Vous allez voir quoi au Babylon, ce soir?", demande Gaye Su Akyol. "Un groupe turc? Ils en programment de plus en plus, depuis que les artistes internationaux hésitent à venir..." De fait, à l'affiche de la salle de concert la plus fameuse de la ville, ce soir-là, c'est le groove jazz d'Ilhan Ersahin. Hasard? Ahmet Ulug, l'un des trois fondateurs du club, confirme que "c'est devenu plus compliqué d'attirer des groupes étrangers..." Surtout depuis l'attaque d...