"Songs for Judy"

Dans l'abondante discographie seventies de Neil Young, Songs for Judy est un disque un peu à part. Longtemps disponible sous la forme d'un bootleg, il con...

Dans l'abondante discographie seventies de Neil Young, Songs for Judy est un disque un peu à part. Longtemps disponible sous la forme d'un bootleg, il constitue une sorte de parenthèse, après un album enregistré avec le Crazy Horse ( Zuma), un autre avec Stephen Stills ( Long May You Run), et Hitchhiker (qui ne sortira finalement qu'en... 2017). En novembre 1976, Young repart en tournée, ouvrant ses concerts par un set acoustique en solo. Ils sont rassemblés aujourd'hui sur l'album Songs for Judy, une vingtaine de titres (de l'inédit No One Seems to Know au classique Heart of Gold), qui au-delà de leur épure (une guitare, parfois un orgue, rien de plus) montrent surtout un Neil Young comme on l'a trop peu souvent vu, détendu et amusé.