"Un autre monde"

C'est l'amour qu'elle voue à la musique de John Coltrane qui va détourner Naïssam Jalal de la carrière académique à laquelle elle se destinait et la conduire vers le jazz et les musiques improvisées. Bien lui en a...

C'est l'amour qu'elle voue à la musique de John Coltrane qui va détourner Naïssam Jalal de la carrière académique à laquelle elle se destinait et la conduire vers le jazz et les musiques improvisées. Bien lui en a pris à en juger, à nouveau, avec l'explicite Un autre monde, où la flûtiste française d'origine syrienne née à Paris nous propose un disque-manifeste. L'album est divisé en deux chapitres pour autant de CD. Le premier, enregistré en quintette où brille le saxophoniste Mehdi Chaïb, se veut un acte de résistance contre les injustices de nos sociétés inégalitaires. Lyrique, parfois emportée mais souvent méditative, la musique s'effacera un instant devant D'ailleurs nous sommes d'ici, un poème que Jalal déclame d'une voix douce mais aux accents fermes. Dans le second, capté en concert où elle est accompagnée, en plus de son impeccable rythmique, par l'orchestre symphonique de Bretagne, elle y vocalise à deux reprises sur une musique plus apaisée mais qui peut, à l'occasion, l'amener à élever à nouveau le ton.