Derrière Mythic Quest se cache une partie de l'équipe créative aux commandes de l'hilarante It's Always Sunny in Philadelphia (quatorze saisons en quinze ans pour une sitcom culte toujours sur les rails). Exit le décor immuable de pub irlandais pennsylvanien de cette dernière, et place à c...

Derrière Mythic Quest se cache une partie de l'équipe créative aux commandes de l'hilarante It's Always Sunny in Philadelphia (quatorze saisons en quinze ans pour une sitcom culte toujours sur les rails). Exit le décor immuable de pub irlandais pennsylvanien de cette dernière, et place à celui, plus geek, moins roots, d'un ambitieux studio californien de jeux vidéo à la tête d'un très populaire MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur): Mythic Quest. Produite en partenariat avec le géant Ubisoft, la série connaît son sujet sur le bout des doigts et en joue à fond les manettes, auscultant aussi bien les inévitables tensions entre créatifs égocentrés et gestionnaires calculateurs que les dérives mégalos d'influenceurs à peine pubères. En cours de diffusion sur Apple TV+, sa deuxième saison, qui fait suite à un duo d'épisodes spéciaux de très haut vol renvoyant explicitement à la crise sanitaire, s'ouvre à la fois davantage aux relations sentimentales et à des questions de management. Mais la série semble surtout avoir définitivement trouvé ses marques au rayon humour. Rythmée, inventive, intelligente, attachante, elle a le potentiel comique des meilleures sitcoms US en milieu professionnel, de The Office à 30 Rock en passant par Parks and Recreation.