Des amateurs de ragots, on en connaît tous. Du voisin inquisiteur à l'épicier du coin en passant par la tante retraitée collée à sa fenêtre du matin au soir, les accros du cancan ont besoin de leur petite dose quotidienne d'infos croustillantes et ras du bitume pour aller de l'avant. Certains foyers sont particulièrement contaminés comme les entrées d'école, les coins fumeurs des entreprises, les salons de coiffure, bref tous ces lieux de transit où les mêmes personnes se retrouvent régulièrement. Et finissent par tomber l'armure des conventions et des précautions o...