Empruntant son titre au second album de Blur, Modern Life Is Rubbish voit un couple se séparer après dix ans de vie commune, les souvenirs affluant à mesure qu'i...

Empruntant son titre au second album de Blur, Modern Life Is Rubbish voit un couple se séparer après dix ans de vie commune, les souvenirs affluant à mesure qu'ils parcourent leur collection musicale. On devine la suite, et s'il y a bien là de petits airs de High Fidelity de Stephen Frears, le film de Daniel Jerome Gill ne s'écarte guère des canons de la comédie romantique, sympa mais guère épicée. À noter, la présence, aux côtés de Freya Mavor et John Whitehouse, de Ian Hart (qui fut le John Lennon de Backbeat) sous les traits d'un manager de rock, la BO, qui aligne les Libertines, Spiritualized, les Cocteau Twins ou Radiohead (mais pas Blur, curieusement) étant, en définitive, le maître-atout du film.