"Reprise"

Un journal anglais a décrit cet album comme " une relecture à la lumière du jour de morceaux ayant été enregistrés sous l'adrénaline d'éclairages artificiels" ....

Un journal anglais a décrit cet album comme " une relecture à la lumière du jour de morceaux ayant été enregistrés sous l'adrénaline d'éclairages artificiels" . Soit Moby, revisitant son répertoire, entre autres notable pour les 12 millions d'exemplaires vendus de l'album Play. Parce que ce remake inclut un philharmonique, on en a un peu vite conclu qu'il s'agissait de donner un souffle orchestral aux originaux. De fait, cela change la donne. Mais Moby va plus loin, en recréant la plupart des titres impliqués. Aussi via des invités qui modifient les sensations premières. Ici magnifiées dans une version gospel de Natural Blues featuring Gregory Porter et The Lonely Night, tout aussi impressionnant lorsque Kris Kristofferson, 85 ans, rejoint le chant de Mark Lanegan.