DE LUCAS VARELA ET JULIEN FREY, ÉDITIONS DARGAUD, 148 PAGES.
...

DE LUCAS VARELA ET JULIEN FREY, ÉDITIONS DARGAUD, 148 PAGES. 7 Devant la fermeture des frontières face aux migrants, certaines voix s'élèvent pour nous rappeler que la génération de nos grands-parents s'est elle aussi trouvée sur les routes de l'exil. Que, devant le champ de ruines qu'était devenue l'Europe à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une partie de la population a fui. Vers une terre promise pour certains ou simplement vers un avenir plus radieux pour d'autres. Il est fait référence ici aux 200 000 "war brides" que les États-Unis ont accueillies. Si, au lendemain de la guerre, l'Histoire n'a malheureusement retenu que la collaboration horizontale, on oublie souvent les mariages célébrés entre des soldats alliés et de jeunes Européennes. C'est le cas d'Odette, Parisienne qui a épousé un mécano de l'armée américaine et qui est partie vivre avec lui près de Detroit. Faute de moyens, elle n'est revenue en France qu'une seule fois, 20 ans plus tard. Aujourd'hui, c'est au tour de sa petite-nièce de rendre visite à sa famille américaine. Elle découvre un Midwest en pleine crise des subprimes. Julien, son mari et scénariste du présent album, raconte, de manière sensible, la vie de ces cousins peu ordinaires et les a priori qui persistent des deux côtés de l'Atlantique. Il insère en flash-back la rencontre des amoureux et la difficile décision qu'a dû prendre la jeune Odette en quittant sa famille. Un album tout en finesse et plein d'humour. C.B.