"Tout ça avait l'aspect idiot et effrayant d'un cauchemar, indique le narrateur omniscient de Paranoïa, second des deux textes de Christophe Siébert réédités aujourd'hui sous bannière moins confidentielle qu'autrefois, (...) ce cauchemar paranoïaque que le monde se révélait ...