"Días Raros"

C'est un disque sur ces jours étranges ( Días Raros) où l'on passe plus de temps dedans que dehors. À l'intérieur de soi, de sa chambre et de son propre univ...

C'est un disque sur ces jours étranges ( Días Raros) où l'on passe plus de temps dedans que dehors. À l'intérieur de soi, de sa chambre et de son propre univers, disent-elles. À cogiter sur ses désirs, ses rêves, ses souvenirs, ses obsessions et ses peurs. Originaire de Pampelune, Melenas appelle à l'entêtant souvenir d'Electrelane ( Primer Tiempo), adresse un clin d'oeil à Marine Girls, le groupe de Tracey Thorn avant Everything But The Girl ( No Puedo Pensar) et met la raclée à Hinds avec un deuxième album de rock indé, de vaguement dream et garage pop chanté en espagnol et conjugué au féminin. Un petit peu de Stone Roses par-ci, d'Echo and The Bunnymen par-là. Guitares dissonantes et orgue vintage. Le brumisateur de la semaine...