"The Piano Equation"

Révélé au sein du quartette de David S. Ware en 1990, Matthew Shipp, 30 ans à l'époque, a parcouru un long chemin. À la tête d'une discographie pléthorique que ce soit sous son nom ou en tant que sideman, le piani...

Révélé au sein du quartette de David S. Ware en 1990, Matthew Shipp, 30 ans à l'époque, a parcouru un long chemin. À la tête d'une discographie pléthorique que ce soit sous son nom ou en tant que sideman, le pianiste américain s'est imposé comme l'un des maîtres de l'instrument, toutes configurations confondues -mais dont l'exercice solitaire se révèle être le sommet. The Piano Equation, sorti au printemps dernier (et disponible désormais en téléchargement), est l'une de ses plus belles réussites dans un genre où il a déjà publié près de 20 albums à ce jour! Alors qu'il vient de fêter ses 60 ans, l'éternel jeune homme, devenu l'un des plus grands improvisateurs du piano jazz, continue à explorer tous les possibles d'une aventure musicale inépuisable. Car loin d'être tourné uniquement vers l'avant-garde comme Cecil Taylor et d'autres pianistes radicaux, Shipp n'a cessé de prendre en compte l'Histoire du jazz, des origines à nos jours. Une démarche sensible dans cette Equation ouverte sur l'improvisation libre -mais pas seulement.