"Support Alien Invasion"

Chez Matias Aguayo, les choses ne sont jamais exactement telles qu'elles en ont l'air. Mettez ça sur le compte du goût pour l'absurde et le décalé du producte...

Chez Matias Aguayo, les choses ne sont jamais exactement telles qu'elles en ont l'air. Mettez ça sur le compte du goût pour l'absurde et le décalé du producteur allemand d'origine chilienne. Premier album solo depuis The Visitor (2013), Support Alien Invasion n'est ainsi pas la fable techno sci-fi que son titre semble suggérer. Ici, l'extraterrestre est au contraire très humain: c'est l'étranger à rencontrer, le migrant à accueillir. Au-delà du sous-texte politique, Aguayo pond un disque entièrement instrumental (une première), qui se décentre des traditions européennes pour aller chercher ailleurs matière à moudre un groove différent. D'où un disque intrigant, aux rythmes touffus et complexes ( Laisse-moi parler, Pikin), sombres et abstraits ( 2019).