L'actualité de Peter Bogdanovich est double puisque, à côté des Maîtres d'Hollywood (lire ci-dessus), Elephant ressort ces jours-ci Mask, réalisé en 1985. N'étant pas sa...

L'actualité de Peter Bogdanovich est double puisque, à côté des Maîtres d'Hollywood (lire ci-dessus), Elephant ressort ces jours-ci Mask, réalisé en 1985. N'étant pas sans évoquer le récent Wonder, le film suit Rocky Dennis (Eric Stoltz, impressionnant), un ado souffrant d'une maladie défigurative incurable, en dépit de quoi sa mère (Cher, récompensée à Cannes) et une bande de bikers tentent de lui assurer une existence aussi normale que possible... Le sujet est casse-pattes, Bogdanovich s'en tire avec les honneurs, refusant le pathos pour livrer un drame humaniste puissant inscrit dans les marges de l'Amérique des 80's. Interview du réalisateur et remarquable analyse de Jean-Baptiste Thoret (sous l'angle de la communauté "fordienne" notamment) en bonus.