"Laid Black"

Révélé par Miles Davis et l'album Tutu (1987), Marcus Miller, bassiste électrique, clarinettiste, producteur et arrangeur, signe avec cet opus le 21e alb...

Révélé par Miles Davis et l'album Tutu (1987), Marcus Miller, bassiste électrique, clarinettiste, producteur et arrangeur, signe avec cet opus le 21e album de sa discographie personnelle. Tiré à quatre épingles, Laid Black, professionnel jusqu'au bout des ongles, n'est malheureusement rien d'autre. Mélodies banales, ligne de basse et solos tautologiques s'y succèdent de façon caricaturalement archétypale à travers des compositions construites sur le même modèle -dont une reprise parfaitement grotesque de Que Sera à la façon soul, mais ratée, de Sly Stone... Certes, Marcus Miller se définit lui-même comme étant un musicien de R&B plus que de jazz mais cela n'excuse en rien le fait de nous servir une soupe aussi médiocre.