"Dans ma rue, il y a les cinglés du jogging, les amoureux du lèche-vitrine et des passants comme vous et moi", chantait Philippe Swan à la fin des années 80. Ces rues, plus ou moins anonymes, prises au hasard, sont le d...