Une série ABC créée par J.J. Abrams. Avec Matthew Fox, Evangeline Lily, Jorge Garcia. Coffret 5 DVD. Dist: Walt Disney Studios Home Entertainment.
...

Une série ABC créée par J.J. Abrams. Avec Matthew Fox, Evangeline Lily, Jorge Garcia. Coffret 5 DVD. Dist: Walt Disney Studios Home Entertainment. Au commencement était l'île. Mystérieuse, magnétique, dangereuse. Un morceau de terre posé on ne sait où sur l'océan, sur lequel s'était écrasé le vol 815 d'Oceanic Airlines, reliant Sydney à Los Angeles. Au commencement, ils étaient une quarantaine de rescapés de ce crash d'une violence inouïe, Robinsons des temps modernes tentant de survivre au c£ur d'une jungle hostile. Un univers inhospitalier, qui se révélera bientôt peuplé de créatures étranges et secoué régulièrement par des phénomènes paranormaux. A mesure que les survivants se liaient les uns aux autres, le téléspectateur faisait connaissance avec eux d'une toute autre manière: des flashbacks narrant leur vie antérieure dévoilaient des parts d'ombre inquiétantes. Très vite, il fut admis qu'ils n'étaient pas arrivés là par hasard, et qu'une puissance plus grande tirait leurs ficelles. Laquelle? C'est ce que Lost a voulu raconter tout au long des 6 ans d'une saga flirtant avec le chef-d'£uvre, bouleversant les standards de qualité attendus des productions audiovisuelles, posant des questions métaphysiques et cosmogoniques tandis qu'elle déployait un formidable éventail de personnalités. Au final, cependant, était la déception. D'autant plus amère que ce qui la précédait était d'une merveilleuse saveur. Un épilogue aussi banal que le reste était interpellant, aussi bête que le corps du récit était complexe. Une issue aux accents bibliques, qui ne trompait aucun fan: contrairement à ce que ses géniteurs prétendaient depuis la genèse de la série, les auteurs avançaient dans le noir, sans savoir où ils souhaitaient emmener le public. La sortie en DVD (et Blu-ray) de l'ultime saison de Lost n'en est pas moins un événement. D'autant qu'on y annonçait une fin numéro 2, non pas alternative, mais poussant plus loin les explications quant aux zones d'ombres laissées par les scénaristes au grand dam de la communauté geek qui s'était passionnée durant 6 saisons pour les aventures de Jack, Kate, Sawyer et les autres. Onze minutes (et des poussières) de plus pour refermer définitivement la trappe Lost, donc. Malheureusement, une fois encore, elles sont loin d'être à la hauteur des attentes placées en elles. Fabriqué à la va-vite, ce point final énonce platement une série d'éclaircissements quant à certains mystères restés en suspens -la présence d'ours polaires sur l'île...-, et ouvre une perspective de conclusion en ré-introduisant un personnage disparu depuis longtemps. Ici encore, ça sent l'arnaque. Un bidonnage d'autant plus dommage qu'il vient entacher l'aura d'une série majeure (d'où notre cote, 3), qui aura fait frissonner des millions de personnes à travers le monde durant de longues saisons. Depuis quelques années, on lui cherche une héritière -sans succès. Fringe a beau avoir le même créateur, elle n'en a pas le panache, FlashForward, sur un argument initial au moins aussi exaltant, s'est montrée très bas-de-plafond, et The Event, la nouvelle production du réseau NBC, présente un casting en toc qui lui ôte pas mal de crédibilité. Cette fois, le téléspectateur est vraiment perdu. Pour de bon. Myriam Leroy