"Californian Soil"

Quatre ans après le carton de Truth Is a Beautiful Thing, London Grammar est de retour avec de nouvelles ambitions. Foncièrement, Hannah Reid et ses cama...

Quatre ans après le carton de Truth Is a Beautiful Thing, London Grammar est de retour avec de nouvelles ambitions. Foncièrement, Hannah Reid et ses camarades Dan Rothman et Dominic Major continuent d'imaginer une folk-électro-pop éthérée, à la fois intimiste et à large spectre. Mais ils lui donnent une nouvelle envergure, bienvenue. Jusqu'ici, le trio était en effet souvent resté timoré, glissant volontiers dans le banal, voire la soupe FM, plus proche de Dido que de Massive Attack. Avec Californian Soil, le groupe lâche davantage les chevaux. Toujours (trop) cadré certes et policé, mais avec des partis pris plus affirmés ( Lose Your Head, All My Love). Voire des élans de grandiloquence qui, pour le coup, leur vont plutôt bien.