Un peu oublié aujourd'hui hors des cercles cinéphiles, Max Ophuls était un grand, un très grand cinéaste. Film inclassable et insurpassable, Lola Montès porte son art subtil vers un de ...

Un peu oublié aujourd'hui hors des cercles cinéphiles, Max Ophuls était un grand, un très grand cinéaste. Film inclassable et insurpassable, Lola Montès porte son art subtil vers un de ses sommets. Le réalisateur franco-allemand, justement célébré pour les fabuleux Le Plaisir et Madame de..., y trace le portrait d'une femme d'exception, devenue danseuse après avoir refusé un mariage organisé par sa mère et en avoir raté un autre avec un mari brutal et buveur. Le film se déroule sous le chapiteau du cirque où, malade et déchue, elle exécute chaque soir le saut de la mort... Baroque et morbide, sensuel et mélancolique, un film sublime et poignant, librement inspiré par un personnage réel. Lola Montez (avec "z" et pas "s") vécut de 1821 à 1861, défiant la chronique de son temps et devenant la maîtresse de Louis Ier de Bavière.