"Luv Is Rage 2"

Distribué par Warner.
...

Distribué par Warner. 7 C'est la dernière marotte de la planète hip-hop. Depuis plusieurs mois maintenant, il est question de la nouvelle scène émo rap. Soit un calque de ce qu'a pu connaître le rock, quand il remettait du spleen ado et du mélodrame dans la rage punk. Que cet état d'esprit soit aujourd'hui transposé au rap peut paraître surprenant. On peut y voir une manoeuvre de l'industrie, mais aussi une conséquence assez logique des dernières mutations du hip-hop. À force de voir les rappeurs s'épancher (coucou Drake), il était logique d'observer une serie de nouveaux venus s'engouffrer dans la brèche en reprenant certains des codes émo rock. Lil Uzi Vert, par exemple. Natif de Philadephie, Symere Woods de son vrai nom répète à qui veut l'entendre que Marilyn Manson reste sa plus grande inspiration... Après une série de mixtapes, il sort aujourd'hui ce qui est présenté comme son premier album officiel. Passé le coup des (mauvais) sous-titres en arabe, la vidéo de son premier single XO Tour Llif3 répond bien au cahier des charges émo: filtres violets, imagerie morbide, refrain déprimé ("Push me to the edge/All my friends are dead"), etc. Mais en s'appuyant malgré tout sur une trame rap bien dans l'air du temps: rythmique trap et autotune appuyé. Sur la longueur, la combinaison aurait pu virer à la formule. La bonne surprise est que Lil Uzi Vert réussit à ne pas (trop) céder à la facilité. Des sonorités d'accordéon de Two® au squelettique For Real en passant par le touchant Dark Queen, tout en parvenant à intégrer Pharrell "Happy" Williams dans son univers (Neon Guts), Luv Is Rage 2 s'avère ainsi plus ambitieux que prévu. L.H.