"Lianne La Havas"

Dès l'ouverture, le morceau Bittersweet prolonge la soul élégante avec laquelle on a appris à connaître Lianne La Havas, dont la voix ...

Dès l'ouverture, le morceau Bittersweet prolonge la soul élégante avec laquelle on a appris à connaître Lianne La Havas, dont la voix pourrait émouvoir en se contentant de lire l'annuaire. Sur son précédent Blood, cette sensibilité pouvait cependant sonner par moments un peu apprêtée. Son troisième album rectifie le tir. Plus consistant, il fait suite à une longue errance créative et amoureuse qui a poussé la Londonienne à se recentrer. D'où un disque à la mélancolie soyeuse ( Paper Thin), mais jamais creuse, qui n'hésite pas à digresser vers des terrains plus jazzy ( Sour Flower) et une reprise brillante du Weird Fishes de Radiohead.