"The Long Game"

Un pied dans la musique improvisée et l'autre dans un jazz plus tempéré, le pianiste Liam Noble a notamment fréquenté, au long d'une carrière débutée dan...

Un pied dans la musique improvisée et l'autre dans un jazz plus tempéré, le pianiste Liam Noble a notamment fréquenté, au long d'une carrière débutée dans les années 90, des maîtres tels que John Stevens et Evan Parker. Alternant piano électrique et acoustique au long des neuf titres d'un disque décliné en CD et LP, Noble développe dans The Long Game une musique qui conjugue minimalisme radical et emballement funky et que sert parfaitement une section rythmique composée de Tom Herbert (basse) et Seb Rochefort (batterie). Si l'album ne cesse de se bonifier à chaque écoute, on regrettera toutefois l'utilisation inutile faite d'un synthé planant et d'une chambre d'écho, qui dégradent quelque peu la qualité musicale de l'ensemble.