S'il n'est plus assigné à résidence depuis avril, le metteur en scène Kirill Serebrennikov est toujours interdit de sortie du territoire russe. Restent ses pièces...

S'il n'est plus assigné à résidence depuis avril, le metteur en scène Kirill Serebrennikov est toujours interdit de sortie du territoire russe. Restent ses pièces - Outside, présenté à Avignon- et ses films, comme le formidable Leto, découvert à Cannes en 2018. L'action se situe au début des années 80, à Léningrad, au sein de la scène rock alternative, où s'esquisse bientôt un triangle amoureux incandescent. Manière, pour le réalisateur, de revenir sur une période charnière, et de signer dans un noir et blanc de circonstance le portrait d'une jeunesse brûlant d'un feu intérieur intense, célébrant aussi bien le pouvoir subversif de la musique que l'élan fougueux de l'adolescence. Mélancolique et enivrant.