Jacques Tati, 1953
...

Jacques Tati, 1953 Devant la caméra de Jacques Tati, le tennis se transforme en grand moment de loufoquerie. Annoncé par sa Salmson pétaradante, Hulot étrenne sa nouvelle raquette et adopte un style inimitable, réinventant au passage le service pour dégoûter jusqu'aux joueurs les plus chevronnés. Dans un registre différent, mais pas moins original, Michelangelo Antonioni donnera, pour sa part, au tennis un tour conceptuel avec la partie sans balle que disputent un duo de mimes à la fin de Blow-Up, en 1966...