Le cinéma conserve, ce n'est pas Manoel de Oliveira qui nous contredira. Ni Alain Resnais, d'ailleurs, qui, à 90 ans (depuis le 3 juin dernier), continue à tourner des films dont la liberté n'a d'égale que l'inspiration. Dernier en date, Vous n'avez encore rien vu; une £uvre qui, pour convoquer les figures et les visages familiers du réalisateur, n'en dispense pas moins un délicieux parfum d'inédit. Resnais a, en effet, cette faculté rare de toujours étonner -démonstration, encore, lors d'une rencontre enchantée avec un homme à l'esprit aussi aiguisé que facétieux.
...