C'est le genre d'endroit isolé où l'on peut manger une poutine 24 heures sur 24, où les filles mettent la raclée au billard, où des vieux routiers chantent Sex Bomb aussi bien que Tom Jones au karaoké du coin et où les flics finissent par vous inviter à bouffer chez eux après vous avoir arrêté pour excès de vitesse. Rouyn-Noranda, une petite ville d'Abitibi-Témiscamingue, à l'ouest du Québec, accueille depuis plus de quinze ans le Festival des Musiques Émergentes. Un événement pour les habitants (ils étaient 43 006 au dernier recensement) mais aussi une formidable vitrine pour les artistes du pays. Pendant quatre jours, entre parties de pêche, promenades en forêt et barbecues (on sait recevoir en Abitibi), tourneurs, programmateurs, représentants de maisons de disques et journalistes réseautent et partent à la découverte d'une certaine scène canadienne. Relativement francophone pour le coup.
...