" On fait quoi, là, on rejoue Thelma et Louise? Elles étaient jeunes, sexy et opprimées. Regarde-nous, on n'est même pas opprimées." Appelée à la rescousse par son amie de toujours, Betty en a vu d'autres, entre bars, galères et mort accidentelle brutale d'un ami cher. Mais cette ...

" On fait quoi, là, on rejoue Thelma et Louise? Elles étaient jeunes, sexy et opprimées. Regarde-nous, on n'est même pas opprimées." Appelée à la rescousse par son amie de toujours, Betty en a vu d'autres, entre bars, galères et mort accidentelle brutale d'un ami cher. Mais cette fois, Martha lui demande de l'accompagner conduire son père Kurt dans une clinique en Suisse où il se fera euthanasier. En cours de route, il s'avère que ce dernier a d'autres plans: rejoindre en Italie un amour de jeunesse et profiter du lift. Les deux quadragénaires n'arrêtent cependant pas là leur folle course. Betty, qui a connu trois figures paternelles dans sa vie (l'absent, le monstre et enfin, Ernesto Carletti, un tromboniste aimant), souhaite se rendre sur la tombe de ce dernier à Bellegra. Sur place, les deux femmes passent tout sauf inaperçues auprès des locaux et l'auréole du musicien est ternie: il aurait eu des embrouilles avec la mafia. Mais il leur faudra en avoir le coeur net... quitte à ce que celui de Betty tombe en miettes au passage. Les Occasions manquées est une trépidante quête de soi maquillée en quête des pères (des hommes fissurés ou lâches comme les autres), dotée d'héroïnes d'autant plus attachantes qu'elles semblent revenues de tout et que leur verbe ne s'encombre jamais d'être lisse.