Du 08 au 26/09

L'an dernier, à la "faveur" du Covid, les Nuits Botanique avaient pu retrouver de vieilles sensations. Faisant l'impasse sur son affiche de mai, le festival s'était déporté jusqu'au mois d'octobre, en plein automne, comme c'était le cas lors de ses premières ...

L'an dernier, à la "faveur" du Covid, les Nuits Botanique avaient pu retrouver de vieilles sensations. Faisant l'impasse sur son affiche de mai, le festival s'était déporté jusqu'au mois d'octobre, en plein automne, comme c'était le cas lors de ses premières éditions, il y a près de 30 ans! Rebelote: cette fois encore, l'événement se tiendra à la rentrée. Il avance juste son affiche de quelques semaines, espérant de meilleures conditions météo que l'an dernier, en se rapprochant de l'été. À quoi ressemblera le secteur du live début septembre? Difficile à dire. Si le Bota avait pensé à un moment doubler certains concerts (le même artiste jouant l'après-midi et le soir), il privilégie désormais une configuration plus "habituelle" (mais qui devrait forcément impliquer la vaccination ou un test PCR pour le public). Étendue sur un mois et trois scènes (Rotonde, Orangerie et Parc), la programmation, elle, garde le cap. Elle mélange plus que jamais talents émergents locaux (Paradoxant, Esinam, Geeeko, Coline & Toitoine, etc.), dernières révélations (Joanna, Lala &ce, etc.), soirées thématiques (Born Bad, Humpty Dumpty, etc.) et têtes d'affiche rassembleuses, de Pomme à Yelle, des Girls in Hawaii à Sébastien Tellier.