Tout commence avec une idée de scénario foireuse pour une série télé qu'imagine Richard. En gros: dans un monde post-apocalyptique, des zombies uniquement capables de conduire des voitures écrasent les quelques humains survivants. Problème soulevé par un Lapinot affligé par l'immaturité de son ami: si les zombies sont coincés dans leur véhicul...

Tout commence avec une idée de scénario foireuse pour une série télé qu'imagine Richard. En gros: dans un monde post-apocalyptique, des zombies uniquement capables de conduire des voitures écrasent les quelques humains survivants. Problème soulevé par un Lapinot affligé par l'immaturité de son ami: si les zombies sont coincés dans leur véhicule, comment font-ils le plein? S'ensuit un défi lancé par Richard: les deux amis échangent leur personnalité, Lapinot ne fera plus que des réflexions de gamin bloqué au stade anal et Richard se fera le chantre de la moralité. Si Lapinot perd, il devra révéler la solution -qu'il a entre-temps trouvée- au problème des zombies. Par ailleurs, Richard et Lapinot doivent accompagner un certain Brieg, employé par le gouvernement, pour acheter un bâtiment dans chaque ville afin d'en faire un temple de l'athéisme. Monsieur Brieg se révèle très vite être un maître ès réparties agressives et kung-fu, laissant les deux compagnons comme deux ronds de flan. Une fois de plus, Lewis Trondheim, le cerveau en perpétuelle ébullition, a travaillé à plein régime pour nous livrer un condensé d'humour trash, cynique et jouissif dont il a le secret. Tel le phénix, le nouveau Lapinot est plus en forme que jamais. Parallèlement à ce nouvel épisode paraît également à L'Association un ouvrage d'entretiens avec Thierry Groensteen, compagnon de l'auteur depuis les débuts, qui reprend la genèse de la maison d'édition, une discussion autour des principales bandes dessinées de Trondheim, de son rapport au dessin et aux autres auteurs, ainsi que leurs témoignages directs, achevant de faire figurer Trondheim au panthéon des plus grands.