Depuis quelques années, le scénariste Zidrou, connu pour ses séries tout public telles Tamara ou Ducobu, se lâche dans des récits plus adultes et plus crus, où l'on retrouve son goût de la filiation et des personnages féminins. Ainsi de ce Mentors, qui frappe fort dès son début: dans un hôpital de Barcelone, un commando débarque pour voler, en plein accouchement, son enfant à sa mère, avant de le remplacer, à même le ventre, par une bombe... Vingt ans plus tard, la maman en a miraculeusement réchappé et cherche toujours son enfant, conçu sans la moindre relation sexuelle et qui s'avère ne pas être le seul de son espèce; d'autres comme lui ont aussi été enlevés par ces étranges Mentors. Si le prochain tome apportera, peut-être, les réponses aux questions soulevées ici, cette nouvelle collaboration de Zidrou avec Francis Porcel après Chevalier Brayard et Les Folies Bergère fait déjà mouche, dans un environnement cette fois contemporain et des ambiances entre thriller et fantastique. Son trait quasiment réaliste accompagne parfaitement la prose brutale d'un Zidrou en mode côté obscur, parfois vainement excessive: " Le jour où je tiens le petit malin qui a inventé les règles, je le tartine de mes menstrues et je lui fais bouffer mes tampons usagés!"

De francis Porcel et Zidrou, éditions Grand Angle, 48 pages.

7