"Les ténèbres se sont répandues sur Londres." Doux Jésus, que faire? Who you gonna call?... Non, pas les Ghostbusters, mais Les Irréguliers de Baker Street, pardi! On n'avait plus aperçu un film ou une série inspiré des aventures du légendaire Sherlock Holmes depuis... Oh, plus de six mois tout de même! -avec Enola Holmes, sa petite soeur, déjà sur Netflix. Bel et bien présents dans l'oeuvr...

"Les ténèbres se sont répandues sur Londres." Doux Jésus, que faire? Who you gonna call?... Non, pas les Ghostbusters, mais Les Irréguliers de Baker Street, pardi! On n'avait plus aperçu un film ou une série inspiré des aventures du légendaire Sherlock Holmes depuis... Oh, plus de six mois tout de même! -avec Enola Holmes, sa petite soeur, déjà sur Netflix. Bel et bien présents dans l'oeuvre de Conan Doyle et maintes fois mentionnés dans ses adaptations, ces pauvres orphelins miséreux décrochent enfin la timbale, et un show à eux seuls consacré. C'est bien Watson qui propose à chaque fois une nouvelle mission à la petite bande, mais on a du mal à saisir ce que ces jeunes squatteurs délurés ont à voir avec ce qu'on appellera le CDCU (pour Conan Doyle Cinematic Universe): pour les enquêtes subtiles on repassera, et les épisodes semblent se résumer à une succession saccadée de combats contre quelques freaks aux pouvoirs surnaturels entrecoupés de flash-back lourdement explicatifs au son de chansons pop anachroniques. On se retrouve assez vite dans un affreux fourre-tout mixant Buffy contre les vampires et Bridgerton. On renommerait bien le tout X-Files: The Victorian Reboot... Alors qu'on maudit Netflix, soupçonné d'user de ressorts éculés pour aguicher le chaland et emplir sa plateforme de nouvelles productions peu nécessaires (mon cher Watson), la deuxième partie de cette première saison prend soudain un nouveau tour: Sherlock, certes en piteux état mais fidèle à l'oeuvre originale, finit par apparaître: "Je ne suis peut-être plus le héros de cette aventure, mais je peux aider au moins", déclame-t-il entre deux prises d'opium. Les fans du détective se réveillent, et pour ce qui est du final et la résolution de cette sombre histoire de faille interdimensionnelle en deux épisodes, elle se regarde arrimé au canapé. Qui l'eût cru?