26/05/2012
...

26/05/2012 Jean-Marc Barbieux: "Tracks est une émission positive. Tu peux être surpris, choqué en regardant mais plutôt dans le bon sens du terme. On va au-delà du fantasme. On a par exemple monté un sujet sur les hommes beignets au Japon. Des types qui se font des injections salines. Ça fait des bulles. C'est assez impressionnant. Quand tu vois ça sur la toile, tu te dis: "Beurk: dégueulasse!" Moi, je me dis: "Tiens, c'est marrant." Il se passe un truc qui me surprend. Notre boulot, c'est d'aller à leur rencontre sans a priori moral. De plonger dans le monde des modifications corporelles extrêmes. Et là, tu te rends compte que c'est plus spectaculaire que dangereux. Tu te perces la langue, t'as mal pendant trois mois. Là, ça dure dix heures. Tu passes pour un cinglé. C'est parfait. Dans le genre, c'est pas le plus con à faire. Alors, oui, tu peux trouver des infos sur des blogs mais j'ai pas envie de lire un fil de conversation de 300 messages pour piger ensuite où est la vérité..."