Documentaire de Loïc Prigent.
...

Documentaire de Loïc Prigent. 6 Yves Saint Laurent n'a pas seulement créé la robe Mondrian, les collections mythiques de 1958 ou 1971, les plumes d'autruche flamboyantes de Zizi Jeanmaire, reinventé le smoking, la femme moderne... il les a aussi dessinés d'un coup de crayon nerveux, vivace et précis. La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent ouvre sa boîte de Pandore: des archives contenant des milliers de dessins, préservés comme des reliques. Joliment animés par Loïc Prigent, commentés par Bergé et les employés de la maison, les croquis (certains érotiques) retracent un pan d'histoire de la haute couture (YSL a été directeur artistique de Dior de 1958 à 1960). Et cette personnalité toujours énigmatique, capable, pour une séquence télé en 58, de donner vie à une silhouette sur un tableau en quelques secondes, mais aussi de raturer avec mépris les propositions de ses collaborateurs, agrémentées de commentaires teigneux. Cette marque de tyrannie, travestie en exigence par les intervenants enamourés, crée bien involontairement le malaise. Et révèle un récit hagiographique qui ne manque pourtant pas de poésie. N.B.