En mars 1871 à Paris, le peuple s'apprête à prendre un nouveau cap: celui d'une belle et grande révolution, bâtie non sur la violence mais sur les élections. L'armée a pris parti pour les Parisiens. On s'organise pour le scrutin de mai qui élira le conseil de la Commune. Révolutionnaires et conservateurs vont voter en masse. Les premiers " pour que cela change", les seconds " pour qu...