Créée par Philippe Collin ( Personne ne bouge!), la collection documentaire D'Après une histoire vraie remonte en 26 minutes aux sources de faits bien réels dont le cinéma s'est emparé. Après s'être penché sur l'union de militants homosexuels londoniens et de mineu...

Créée par Philippe Collin ( Personne ne bouge!), la collection documentaire D'Après une histoire vraie remonte en 26 minutes aux sources de faits bien réels dont le cinéma s'est emparé. Après s'être penché sur l'union de militants homosexuels londoniens et de mineurs gallois ( Pride), avoir raconté les deux familles est-allemandes qui ont fui la RDA à bord d'une montgolfière ( Le Vent de la liberté), cet épisode-ci retrace un combat ouvrier et féministe: la grève des couturières de Dagenham. Il revient sur le film de Nigel Cole, We Want Sex Equality, sorti dans les salles en 2010, qui avait fait découvrir cette histoire méconnue des luttes sociales anglaises. Après la Seconde Guerre mondiale, les femmes sont devenues une force de travail de plus en plus visible et à la fin des années 60, elles représentent plus du tiers de la masse salariale. Leurs salaires sont cependant deux fois moins élevés que ceux de leurs collègues masculins. Le 7 juin 1968, déclassées malgré leurs compétences, affectées à la couture et à l'assemblage des sièges de voiture, 187 couturières excédées de chez Ford décident d'entamer un bras de fer avec leur direction et de stopper leurs machines. Zoom sur une grève de trois semaines qui a paralysé l'industrie automobile et changé le monde du travail.