DE NIÑA WEIJERS, ÉDITIONS ACTES SUD, TRADUIT DU NÉERLANDAIS PAR SANDRINE MAUFROY, 352 PAGES.
...

DE NIÑA WEIJERS, ÉDITIONS ACTES SUD, TRADUIT DU NÉERLANDAIS PAR SANDRINE MAUFROY, 352 PAGES. 6 Au sortir des Beaux-Arts d'Amsterdam, Minnie Panis devient "à son corps défendant" une artiste conceptuelle renommée. Ses photos montrent des traces de son existence, jamais elle-même. La surprise n'en est que plus grande lorsqu'elle se découvre en Une de Vogue, un de ses amants l'ayant photographiée à son insu durant son sommeil. En réponse à ce vol d'image, Minnie engage le photographe pour la suivre avec la plus grande discrétion. Mais Minnie Panis existe-t-elle? Attention spoiler: accrochez-vous au pinceau, l'auteur va enlever l'échelle! Arrive une étrange invitation pour un traitement commencé il y a 20 ans, quand la mère de Minnie confia son enfant prématurée aux bons soins du Dr Johnstone, néonatologiste aux méthodes fondées sur l'hypnose et le calendrier maya. "Non, un peu de mystification ne pouvait pas faire de mal." Pour son premier roman sous influences (Sophie Calle y apparaît sous forme de caméo, clic clac Kodak!), Niña Weijers se fend d'une première partie prenante interrogeant la scène artistique contemporaine. (S')égarant ensuite à coups de flash-back, elle épouse son sujet au point de s'y noyer: "L'art devrait redevenir une mascarade. Mystérieux, dissimulateur et par définition irréductible à tel ou tel elevator pitch". C'est fort de café mais gaffe quand même à ne pas boire la tasse. Roger, un muscadet! F.DE.