Nicolas Wieërs, organisateur: " Balkan Trafik! devait être à l'origine un documentaire! En 2003, lors d'un de mes voyages au Kosovo en tant que réalisateur, j'ai rencontré des étudiants de l'université de Pristina. Le décor de leur ville et de leur pays, encore marqué par les stigmates de la guerre et de la reconstruction, ne leur ressemblait pas... Le filtre médiatique véhiculant sans arrêt, le message Balkans = guerre, pillage, viol et meurtre, je m'attendais à voir une autre réalité! Ce repérage sur le terrain m'a aussi fait découvrir leur musique traditionnelle, vivante et présente partout dans la vie quotidienne, un condensé de métissage culturel, une rencontre entre Orient et Occident. De retour en Belgique, j'ai pensé que je devais produire plus qu'un documentaire " one shot ". Mon idée a été de "transformer le concept de poudrière des Balkans en poudrière culturelle "." Sept ans plus tard, Balkan Trafik! est un succès: cette édition portée à 4 jours -avec un Balkan Docs Day- propose un mélange unique entre " musique de mariage de Macédoine, cinéma des Balkans, chant soufi bosniaque et sépharade de Serbie, rebetiko grec, c...