L'enfermement obligatoire n'aura pas évité toutes les épidémies, il en a même provoqué une: que de journaux du confinement pendant cette période! Les cartoonistes et auteurs de BD s'en sont donné à coeur joie, multipliant pour la plupart gags et petites histoires autour de leur quotidien figé. Dans la masse et sur les réseaux, on a par exemple beaucoup ri avec les cartoons d'Axel Ruch, on a admiré les pages de Botanike Komiks aka Éric Lambé (entamées ici même) et on en a pris plein les yeux avec les tableaux ostendais de Dominique Goblet ...

L'enfermement obligatoire n'aura pas évité toutes les épidémies, il en a même provoqué une: que de journaux du confinement pendant cette période! Les cartoonistes et auteurs de BD s'en sont donné à coeur joie, multipliant pour la plupart gags et petites histoires autour de leur quotidien figé. Dans la masse et sur les réseaux, on a par exemple beaucoup ri avec les cartoons d'Axel Ruch, on a admiré les pages de Botanike Komiks aka Éric Lambé (entamées ici même) et on en a pris plein les yeux avec les tableaux ostendais de Dominique Goblet ou avec Mon Pangolin d'avril, " la version confinée de Mon Lapin Quotidien", assurée par L'Association. Mais la bonne surprise est venue de la boîte aux lettres: dès le 7 avril, et à tous ceux qui en avaient fait la demande, la bande du Bunker Ciné-Théâtre et du Fanzinorama a envoyé gratuitement Le Petit Pangolin Illustré, sous-titré " le journal des petites bêtes qui aiment se mettre en boule", soit un joli double A3 bourré de cartoons, de strips et de jolis dessins qui faisaient passer le temps et le confinement. Et qui, vu la demande, ne s'arrêtera pas là. " Après cinq numéros, on est déjà à plus de 400 envois", explique ainsi Patrice Bauduinet, l'homme à tout faire du Bunker et du Fanzinorama, basé à Saint-Josse. " Avec le confinement, toutes nos activités comme les mercredis du fanzine et nos ateliers se sont évidemment arrêtées. Après quinze jours, j'ai reçu par courrier une photo rigolote de Jampur Fraize. Recevoir ça dans ma boîte aux lettres, j'ai trouvé ça beaucoup plus amusant que sur Facebook. On en a parlé à quelques-uns le vendredi. Le lundi, on postait le premier numéro." Utilisant les machines et le papier des Ateliers du Toner, une ASBL qui soutient l'autoédition et la création de fanzines, Le Petit Pangolin Illustré bénéficie à la fois d'un joli réseau d'amis et d'auteurs très divers (les habitués du Bunker et du fanzinat belge que sont les JBGG, Fifi, Jampur Fraize et autres Sisca Locca, mais aussi Edmond Baudoin, Marc Hardy, Jimmy Beaulieu, Lolmède, Witko...) et d'un ton qui tranche avec le cartoon politique ou juste "gaguesque". " Quelque chose de plus poétique parfois, de plus intemporel... Mais certainement pas du sous-dessin de presse, continue "l'Empereur Patrice". On a nous-mêmes été surpris par la demande, qui rend la gratuité compliquée, mais qui nous a donné envie de continuer: dans le prochain numéro et sur notre site, on invitera les lecteurs à participer, à hauteur de 10 euros pour six numéros par exemple. Et on restera hebdomadaire tout le mois de mai, avant de basculer vers le bimensuel et le mensuel."