La première saison de la série Netflix Mindhunter montrait comment les agents du FBI Holden Ford et Bill Tench avaient patiemment mis au point le cadre théorique visant à cerner les serial killers, construit une méthode de classification, non dépourvue d'essais et d'erreurs dont le duo aura eu à payer le prix. Articulée autour des entretiens menés en prison avec entre autres Edmund Kemper, elle dessinait, à travers le tueur en série, le miroir d'un corps politique et social mutilé. Toujours dirigée par David Fincher et Joe Penhall, coproduite par Charlize Theron et inspirée du livre éponyme signé des (vrais) agents John E. Douglas et Mark Olshaker, la nouvelle saison creuse la piste et ouvre de nouveaux fronts: au coeur de l'Amérique et de ses plaies racistes, mais aussi, et c'est là sa grande réussite, dans l'intimité de ses protagonistes (vies privée et amoureuse, famille, couple, sexualité, conscience...).
...